Communauté d'agglomérations de Reims - Inventaire général du patrimoine culturel
dossier ponctuel (étude documentaire sur le tracé du tramway)

Champagne-Ardenne,

Reims, Langlet Jean-Baptiste (cours) 47

Immeuble 47 cours Langlet

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2006

Désignation

Dénomination : immeuble
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s) : magasin de commerce ; logements

Compléments de localisation

Numéro INSEE de la commune : 51454
Aire : Communauté d'agglomération de Reims
Canton : Reims 1
Milieu d'implantation : en ville

Historique

Commentaire historique : Permis de construire délivré le 14 novembre 1923, pour un immeuble à destination d'habitation et de commerce situé à l'angle de la rue du Carrouge n°21 et d'une Voie Nouvelle (actuel cours Langlet). Propriétaire : Vuitry.
Après la première guerre mondiale, la reconstruction de Reims dans les années 1920 va servir de terrain d'expérimentation. Ce fut aussi l'occasion de moderniser l'urbanisme de la ville. Un plan a été retenu, celui de G.B.Ford ; le cours Langlet en fait partie. Il a été tracé à l'emplacement de quartiers qui avaient conservé leur tissu urbain du Moyen Age.
Les architectes vont trouver sur cette nouvelle artère l'emplacement idéal pour la construction d'importants immeubles de rapport.
Datation(s) principale(s) : 1er quart 20e siècle
Date(s) : 1923
Justification de la datation : daté par source
Auteur(s) : Vuibert R. (architecte) ; Schillio H. (architecte)
Justification de l'attribution : attribué par source

Description

Commentaire descriptif : La façade est encadrée d'oriels sur deux étages.
Les lignes géométriques et le décor de cet immeuble sont dans la tendance Art Déco.
Le rez-de-chaussée comporte de larges baies vitrées.
La décoration se décline selon deux thèmes : l'octogone, repris au-dessus de la porte principale et aux gardes-corps en fer forgé, et les guirlandes de motifs végétaux stylisés, qui s'accrochent de chaque côté des ouvertures et aux consoles des oriels au rez-de-chaussée.
La toiture à pans brisés est ouverte de lucarnes qui, au-dessus des oriels, sont surmontées d'un haut fronton géométrique et sont précédées d'un balcon.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : pierre de taille
Matériau(x) de couverture : ardoise
Vaisseau(x) et étage(s) : 2 étages carrés ; étage de comble
Type de la couverture : toit à longs pans brisés
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier intérieur
Technique du décor : ferronnerie ; sculpture
Représentation : ornement végétal ; guirlande ; ornement géométrique
Précision sur la représentation : Guirlandes de motifs végétaux stylisés.
Ferronnerie et éléments architecturés à motifs octogones en décor.

Intérêt de l'oeuvre

Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété privée

Elévation de la façade vue de trois-quarts (Cl. P. Stritt)


Documentation

Documents d'archives

AM Reims : 29W88. Permis de construire n° 3817, p. .



Illustrations

Fig. 1
Vue générale
Fig. 2
Elévation de la façade vue de trois-quarts (Cl. P. Stritt)
Fig. 3
Elévation de la façade (1923)
Fig. 4
Console sculptée
Fig. 5
Porte ménagée entre 2 consoles
Fig. 6
Baies
Fig. 7
Lucarne-pignon
Fig. 8
Lucarne-pignon (Cl. P. Stritt)
Fig. 9
Balcon de la travée d'angle
Fig. 10
Baies de la façade
Fig. 11
Baies à chambranle ornée de guirlandes sculptées
Fig. 12
Porte surmontée d'une baie en amande
Fig. 13
Guirlande ornant l'entrée
Fig. 14
Porte en fer forgé
Fig. 15
Détail de l'ornementation de la porte

Voir

Reims, Bâti entre deux guerres (années 1920 et 1930)
Reims, Généralités : bâti sélectionné sur le tracé du tramway

Chercheur(s) : Griot François ; Corgié Christiane ; Decrock Bruno.(c) Communauté d'agglomération de Reims, 2006 ; (c) Inventaire général, 2006. Renseignements : Ville de Reims.
(Document produit sous Renabl : P. Brihaye, DRAC Bretagne)